Accueil > Un vent de changement > La transition vers le christianisme > Histoire de vie de Victor Tungilik

Photo Chesterfield Whale Grey nuns nb

Histoire de vie de Victor Tungilik

Citation :
Victor Tungilik
Quand je me suis tourné vers la religion, j’ai cru que le temps du danger était terminé. J’ai cru que l’époque pendant laquelle j’avais été un angakkuq était derrière moi, parce que j’étais en train d’abandonner tout ça et de me tourner vers Dieu. J’ai pensé à cette époque-là comme à quelque chose de très difficile à traverser, et lorsque je l’aurais laissée derrière moi, lorsqu’elle aurait été finie, il n’y aurait rien de dangereux et il n’y aurait plus que de la joie. Il est écrit que Jésus va revenir. J’ai cherché ça dans la Bible et je l’ai trouvé. Je le crois.
Présentation :
Au deuxième chapitre, Victor Tungilik décrit les périodes de changement dans sa vie, plus particulièrement quand il s’est converti au christianisme. Victor vivait dans un camp et il se souvient de sa première rencontre avec les Qallunaat, leurs bateaux et leurs avions. Les Qallunaat ne vivaient pas dans les camps avec eux et les Inuit devaient par conséquent aller rencontrer les révérends et les prêtres là où ils se trouvaient. Même si les parents de Victor étaient anglicans, ils désiraient que leur fils devienne catholique. Victor explique pourquoi il a décidé d’adopter la nouvelle religion et comment son choix a eu des effets positifs sur sa vie. Comme il était angakkuq, sa conversion au christianisme signifiait qu’il devait renvoyer ses tuurngait et renoncer à ses pouvoirs.

Les parents de Victor sont morts quand il était jeune, et celui-ci n’a pas pu compter sur eux. Par exemple, personne ne lui a vraiment appris à chasser. Néanmoins, il a pu apprendre seul et il explique ce processus en décrivant la première fois où il a attrapé un phoque. Plus tard, Victor a déménagé dans une plus grande communauté, Naujaat, et a commencé à travailler pour la Compagnie de la Baie d’Hudson. Grâce à ce déménagement, il pouvait aller à l’église de façon régulière et il se souvient des différents rituels des cérémonies. Il décrit également certaines fêtes chrétiennes comme les fêtes de Noël.

Au cours de cet entretien, Victor donne plusieurs exemples du pouvoir de la prière. Son père priait quand la nourriture manquait. Victor à son tour a prié pendant les moments difficiles de sa vie. Il décrit comment, à l’âge adulte, il a essayé de devenir un meilleur chrétien.